Entre deux coups de pinceaux...

Publié le par Tayiam

Entre deux coups de pinceaux, je viens re-faire un ch'tit bilan travaux... Et un petit bilan perso.

 

D'abord, cher lecteur, sache que quand tu choisis une couleur, elle n'est JAMAIS comme tu le voulais ! Jamais !

 

Mais, si tu les choisis dans la même gamme, t'as une chance pour qu'elles aillent quand même ensemble.(Peut-être). (Si t'es gentil).

 

Ainsi, on a choisi une belle couleur lin pour égayer trois des quatre murs de la chambre, assortie avec un taupe profond sur le quatrième mur. On a eu le bonheur de découvrir un beige rosé (en vrai, j'ai soutenu à Mister Mon-mari-chéri que c'était du beige normal pour qu'il ne me fasse pas une crise d'urticaire en découvrant le rose (ce qui a lamentablement échoué), mais je dois admettre que c'était rose), accompagné de son brun chocolat. Heureusement pour Mister, le brun chocolat se reflète sur le beige rosé qui paraît beaucoup moins rose.

 

Alors, j'avoue, l'association est très belle et donne une ambiance feutrée très agréable à la chambre. M'enfin, c'est pas du tout ce qu'on voulait...

 

Les surprises ne se sont pas arrêtées là. Pour la cuisine, nous avions choisi quatre couleurs, pour chacun des quatre murs. Un dégradé allant du brun chêne foncé au jaune profond en passant par du brun-orange safran et du orange papaye.

 

On a donc un marron semi-clair orangé, un safran (bien safran, lui), un orange-rose (vraiment très rose, pour le coup) et un jaune qui devient orange en séchant ! Enjoy !

 

A nouveau, les quatre couleurs, côte à côte, donnent bien et se marient parfaitement bien. Mais, c'est râlant de choisir une ambiance précise et d'en être à mille kilomètres.

 

Pour le salon, le bureau et le hall d'entrée, on a acheté les pots hier. On les ouvrira ce soir pour découvrir (avec joie) les teintes reçues. L'espoir nous taraude toujours. Qui sait, on aura peut-être le bonheur de découvrir vraiment les couleurs qu'on a choisies ?

 

Heureusement, le hall de nuit sera blanc. Pas de surprise, pour cette pièce là !

 

Et, évidemment, je ferai des photos, quand tout sera fini pour vous montrer ce que ça donne.

 

Bon, sinon, les jours se suivent et se ressemblent depuis quelques semaines : lit - réveil - métro - boulot - métro - peinture - manger - peinture - voiture - lit et ainsi de suite... J'ai quand même hâte que l'année se termine et avec elle tous les embarras de cette période.

 

Je sais que c'est pour un mieux, je sais que c'est moi qui l'ai voulu et que je n'avais qu'à pas faire tout en même temps. Je sais aussi que je ne me sentais pas (plus) bien dans notre appartement et que j'avais besoin de changements.

 

Je sais que j'ai fait ces choix pour trouver une solution à mon état général de déprime et que, pour sortir de ça, je n'avais pas tellement d'autres choix que ceux que j'ai faits. Ou plus exactement, j'ai fait les meilleurs choix parmi ceux possibles et compte tenu des éléments que j'avais en main.

 

N'empêche, mon mariage m'a bouffé plus d'énergie que je ne l'imaginais et je n'ai pas encore pu me poser depuis lors, puisque les travaux de l'appartement ont commencé juste après. Je me sens débordée de partout. Au boulot, dans le cours que j'ai choisi à l'Université et pour lequel je dois rédiger un travail dans les heures qui viennent, dans mon couple, dans mes travaux, dans ma vie, en général qui est très éloignée de ce que j'estime nécessaire.

 

Je n'ai plus le temps de voir mes amis, de prendre de leurs nouvelles, de me poser et de profiter de la vie. Je me suis lancée corps et âme dans ces travaux, avec des délais impossibles, pour faire des économies d'argent (parce qu'il ne faut pas se leurrer, si on a pu se permettre un mariage et un appartement la même année, c'est parce qu'on a fait certains (gros) sacrifices, surtout pour l'appartement, et notre budget est au plus mal, en ce moment). On fait tout nous-même (sauf ce qui nécessitait le travail de pros comme l'électricité) (et avec l'aide de nos amis, sans qui rien de tout ça n'aurait été possible (ni le mariage ni les travaux de l'appartement)).

 

Je me sens vidée de ce que je suis réellement, sans pouvoir l'exprimer dans la vraie vie ("parce que tu l'as bien cherché à vouloir tout faire en même temps").

 

Bref, je serai heureuse de tirer un trait sur tout ça et de profiter un peu du bonheur qui m'entoure mais que je n'ai pas la force d'entrapercevoir en ce moment.

Commenter cet article

Gabycoloc 22/12/2011 16:40


J'espère que Ça a pu avancer cette semaine, et que tout sera ok pour le déménagements bon courage ! ^^.

Tayiam 11/01/2012 10:09



:)



fay 16/12/2011 22:19


Tant mieux si les couleurs rendent bien toutes ensemble, c'est le principal ! Le plus gros est derrière toi, profite un peu maintenant !

Tayiam 11/01/2012 10:09



Oui, les couleurs sont jolies (sauf le rouge du salon, qu'on va changer une fois que le reste sera fini ! ;-).



Emilie Sunny 14/12/2011 16:53


Courage, j'ai quand même l'impression que le plus gros est derrière toi :-)

Tayiam 11/01/2012 10:08



Je croyais aussi. Mais, vu que je te réponds un mois plus tard et qu'on est loin d'avoir fini, je pense que non, le plus gros n'était pas encore derrière. Maintenant que le déménagement a eu
lieu, je peux dire ouf. Il ne reste, en effet, plus grand chose. Mais, la fatigue aidant, on a juste envie de se poser dans un fauteuil, et les travaux n'avancent, du coup, pas assez vite ! :-s



Le Blog de la Peste 14/12/2011 06:14


C'est clair que parfois, on en fait juste trop. Mais quand on se retourne ensuite sur cette période, on ne peut que s'admirer pour ce que l'on a fait. Sois fière de toi ma p'tite Tayiam. Tout ce
que tu fais, c'est pour toi.


 

Tayiam 11/01/2012 10:07



Quand je prends le temps de m'arrêter, je suis fière de nous. Mon chéri et moi avons fait bien plus que nous ne l'imaginions. Mais, dans la valse des journées qui se suivent et se ressemblent, je
suis juste lessivée... Vivement dans quelques semaines ! :-)


Merci, en tout cas, pour ce gentil commentaire, Lôla ! :)



nana 13/12/2011 17:05


oh les problemes de couleur de peinture ça me parle!


je compatis! on a eu plein de travaux à faire dans la maison avant d'y emmenager, un cauchemar. et là, avec les probleme d'allien.. on va devoir vider la maison, déménager pendant un petit mois
pour revenir après! j'en suis malade rien que d'y penser!


Bon courage!!!

Tayiam 11/01/2012 10:05



Déménager pour à peine un mois, c'est vrai que ça doit être râlant. Trop court pour tout emporter. Trop long pour n'emporter qu'une brosse à dents et des sous-vêtements de rechange... :-s Le bon
côté des choses c'est qu'au moins, ça ne durera pas trop longtemps ! :-)