Le défi du jeudi : Ecrire un billet

Publié le par Tayiam

Cent cinquante-quatre billets publiés. Cent cinquante-cinq avec celui-ci. Sept billets en brouillons. A venir, un jour. Ou destinés, peut-être, à rester dans les limbes de l'oubli.

 

Pourquoi ais-je un blog ? Pourquoi j'écris ? Qu'est-ce que ça m'apporte ?

 

La question est bien vaste. Et la réponse est très loin d'être évidente.

 

Je suis une inépuisable bavarde. Ces billets me permettent de m'exprimer. Et en même temps, m'exprimer pour dire quoi ?

 

L'inspiration ne vient pas tous les jours. Certains jours, j'écris cinq ou six billets, que je programme dans le temps, histoire de publier plus ou moins régulièrement. Certains jours, l'inspiration a décidé de dire bonjour à une autre âme en peine d'écrire. Il faut dire qu'elle doit en avoir assez de m'aider, surtout les jours où je n'ai pas le temps (je ne prends pas le temps ?) de poser sur papier, toutes les idées qu'elle me met en tête.

 

Au début de ma vie de blogueuse, j'écrivais surtout des textes. Pas des billets où-ce-que-je-te-raconte-ma-vie. Un jour, je réécrirai des billets avec des vrais textes. Des textes réfléchis, travaillés.

 

A présent, je me décharge d'un trop plein, ici, dans cette bulle qui n'appartient qu'à moi, en appartenant à tout le monde en même temps. Dans cette bulle que mes proches connaissent. Dans cette bulle où de parfaits étrangers viennent me donner leur avis sur les petits riens que je déblatère. Dans cette bulle où j'attends, avec plaisir, les commentaires des parfaits étrangers, qui, petit-à-petit, ne sont plus si étrangers que cela. Dans cette bulle qui n'en est plus une, vraiment, parce que justement, mes proches la connaissent. Dans cette bulle qui vit un peu grâce à mes billets, et beaucoup grâce à ses lecteurs.

 

Bref, dans cette bulle qui me voit grandir, changer, douter, savoir, craindre, pleurer, rire, râler, radoter...

 

Mes billets, c'est un peu de moi au fil de ma vie. Le peu de moi que je partage. En espérant faire rire ou faire réfléchir. Parfois, en n'espérant rien du tout, si ce n'est ces liens (virtuels) qui se tissent sur la toile gigantesque du web...

 

 

 

 

 

C'était ma participation aux défis du jeudi de Lucky Sophie et Crisprolls.

Publié dans Tayiam et ses défis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Madame Sololine 30/01/2012 23:34


C'est drôle, je me demande souvent moi aussi "mais pourquoi tu continues ce blog, franchement ?". Puis je continue, voilà.... essentiellement pour ces rencontres, c'est vrai que c'est magique! si
on se croisait dans le métro, on se toiserait sûrement en nous demandant "où est ce qu'elle a acheté sa robe, elle ?" ... :D


Longue vie à ton blog Tayiam :)

Tayiam 06/02/2012 14:21



Merci, Madame Sololine que je lis depuis déjà longtemps ! :-D


Oui, c'est vrai qu'on ne se reconnaîtrait pas dans le métro ! Hihi ! :)



Lucky Sophie 27/01/2012 16:13


c'est vrai ça, par blogs interposés, au fur et à mesure des billets des étrangers apprennent à se connaître un peu plus chaque jour ! merci pour ta participation !

Tayiam 06/02/2012 14:20



Oui, c'est même étrange, cette impression d'être "amie" avec une blogueuse, juste parce qu'on finit par connaître de petits détails et à s'attacher aux choses qu'il/elle livre... :)


Merci à toi pour ce petit défi ! ;-)



nana 26/01/2012 22:24


ton blog est vivant. il évolue avec toi... :)

Tayiam 06/02/2012 14:19



Merci Nana ! :)



crisprolls 26/01/2012 22:07


l'important c'est de se faire du bien que ce soit un billet une fois par jour, par semaine ou par mois, de partager, de s'exprimer...je comprends tout à fait ta notion de bullet . merci de ta
participation

Tayiam 06/02/2012 14:19



Merci à toi de ce petit défi ! ;-)


 



Gabycoloc 26/01/2012 22:07


Bulle ou bol d'air, les deux sont importants ^^. S'évader peu importe la manière est toujours un plus ^^.

Tayiam 06/02/2012 14:18



Oui, c'est vrai. C'est important de s'accorder du temps pour soi ! :-)