Tranche de vie #1

Publié le par Tayiam

Tayiam est exténuée. Elle rentre chez elle passé 22 heures, après une longue journée qui a débuté à 8 heures du matin, presque sans interruption si ce n'est les différents trajets qu'elle a effectués.

 

Elle a passé un examen à l'Université. Elle a beaucoup stressé mais, dans l'ensemble, elle a bon espoir d'avoir réussi. Elle espère un 14/20. Vu le travail fourni, ce serait amplement mérité.

 

En sortant du métro et en se dirigeant vers l'arrêt du bus, elle repense à sa mésaventure de ce midi, quand elle s'est trompée de trajet. Par habitude, par stress, par fatigue aussi, elle a emprunté la bonne ligne de métro mais ne s'est pas arrêtée à la bonne station. Elle qui était partie bien à l'heure pour ne pas rater son examen, s'était retrouvée à courir à travers les foules pour attraper le seul tram qui ne l'amènerait pas en retard à son local d'examen ! Heureusement, le reste du voyage s'était bien passé et, à présent, elle se remémore le petit pincement de nostalgie qui l'étreint à chaque fois qu'elle se rend à l'Université : son campus, ses auditoires, ses amis, toute cette vie qui appartient au passé mais qui la suivra à jamais. 

 

Le sourire aux lèvres, elle avance vers l'horaire du bus. Un monsieur, assis à l'arrêt se lève et lui adresse la parole.

 

Marcel (nom d'emprunt) : Vous prenez le 36 Schuman ?

Tayiam : Oui, monsieur.

Marcel : Il est déjà passééé ?

Tayiam : Euh, je ne sais pas monsieur, je viens d'arriver.

Marcel : Moi, j'attends le 36 Konkel*. Il est déjà passé ?

Tayiam : Vraiment, je n'en sais rien. Mais, attendez, je vais regarder quand il doit passer : ah, voilà, le 36 Konkel passera à 22h27, monsieur.

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Tayiam : Oui, monsieur.

Marcel : Il est déjà passé ? Vous savez pas !

Tayiam : Non, monsieur, je ne sais pas. J'espère que non. Il doit passer dans 4 minutes.

 

Le monsieur se rassied dans l'aubette du bus. Tayiam vit alors les minutes les plus surréaliste de son existence. 

 

Elle regarde une dernière fois l'horaire et vérifie que le bus ne se profile pas à l'horizon avant de se diriger, elle aussi, vers l'aubette. Une dame l'accompagne. Appelons-la Rose. 

 

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Tayiam : Oui, monsieur.

Marcel : Il est déjà passé ?

Tayiam : Je ne sais pas monsieur.

Marcel : Moi, j'attends le 36 Konkel. Il est déjà passé ?

Tayiam (qui se dit que Marcel a besoin d'être rassuré, décide d'être plus affirmative) : Non, monsieur, il n'est pas encore passé.

Rose : J'espère que le 36 Schuman n'est pas passé. Je voulais prendre le tram. Mais, il n'arrive que dans dix minutes, alors, je prends le bus. J'espère que j'irai plus vite. Parce qu'il pleut, hein ! Hein, madame, il pleut, c'est pas gai, quand il pleut !

Tayiam : Non, ce n'est pas chouette quand il pleut.

Rose : Oh, il y a plein de gens qui sortent du cinéma !

Tayiam : C'est sans doute parce que c'est la fête des amoureux !

Rose : Oh, c'est la fête des amoureux ? Je ne savais pas. C'est peut-être pour ça que plein de gens ont été au cinéma.

Tayiam : Oui, sans doute.

Rose : Moi, je n'ai pas d'amoureux, alors, je ne sais pas ces choses-là. Mais, j'ai des admirateurs.

Tayiam : C'est bien d'avoir des admirateurs, non ? (avec un sourire)

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Rose : Oui, monsieur.

Marcel : Il est déjà passé ?

Tayiam : Non, monsieur.

Marcel : Moi, j'attends le 36 Konkel. Il est déjà passé ?

Tayiam : Non, monsieur. Il arrive dans quelques minutes.

Rose : J'espère que le 36 Schuman n'est pas passé. Je voulais prendre le tram. Non, je n'ai pas d'amoureux. Mais, j'en ai eu, avant. Mais, plus maintenant.

Visiblement Rose a besoin de se confier : au sujet de son ex-mari, de ses enfants, de ses admirateurs,... Pendant ce temps, à intervalle régulier, inlassablement :

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Tayiam/Rose : Oui, monsieur.

Marcel : Il est déjà passé ?

Tayiam/Rose : Non, monsieur.

Marcel : Moi, j'attends le 36 Konkel. Il est déjà passé ?

Tayiam/Rose : Non, monsieur. Il arrive dans quelques minutes.

 

 Arrive un deuxième monsieur, très mouillé et très en colère ! Appelons-le Jean. 

 

Jean : IL Y A UN MEURTRIER DANS LES TRAMS DE LA STIB !!!

Rose : Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Marcel (en même temps que Rose) : Vous attendez le 36 Schuman ?

Jean : LE CONDUCTEUR DU TRAM NE S'EST PAS ARRÊTÉ !!! JE NE DOIS PAS ÊTRE ASSEZ GRAND, HEIN ! JE MESURE PRESQUE DEUX MÈT', MAIS JE NE DOIS PAS ÊTRE ASSEZ GRAND !!

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Tayiam : Le 36 Konkel va bientôt passer, monsieur.

Jean (se calmant un peu) : Le tram est arrivé. Il ne s'est pas arrêté. J'ai fait des grands signes, hein ! Il ne m'a pas vu ! Alors, je me suis presque jeté devant lui. Mais, il ne m'a pas vu ! Il a failli m'écraser, hein !! Meurtrier !! MEURTRIER !!!

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ? Moi, j'attends le 36 Konkel. Il est déjà passé ?

Rose : Oh, la la, monsieur ! Mais, vous n'êtes pas blessé ?

Jean : Non, heureusement ! Mais, un meurtrier, hein ! Je mesure presque deux mèt ! C'est pas assez grand, sans doute ?

Marcel : Vous attendez le 36 Schuman ?

Rose : Ah, le bus arrive !

Marcel : C'est le 36 Schuman ?

Tayiam : Oui, c'est le 36 Schuman. Le 36 Konkel arrive dans 5 minutes, monsieur.

Marcel : Ah, parce que moi, j'attends le 36 Konkel. Il est déjà passé ?

Tayiam : Non, il arrive dans 5 minutes, monsieur.

Jean : Meurtrier à la STIB ! MEURTRIER À LA STIB !!!!

 

 

 

***

 

 

J'ai presque cru qu'il y avait une caméra cachée quelque part ! C'était vraiment surréaliste et touchant à la fois. A un point tel que je n'arrive pas à restranscrire fidèlement la scène. Tout le temps de la saynète, Marcel demandait si on attendait le 36 Schuman, Rose me racontait sa vie, et à partir de son arrivée, Marcel criait au meurtrier !!!

 

 

***

 

* : la particularité de l'arrêt où j'attendais le bus est qu'il se situe sur un rond-point. Ils ont donc fusionné les deux arrêts de bus.


 

Commenter cet article

Gabycoloc 21/02/2012 12:14


Et alors ? vous avez bien avancé ce week-kend ? :D … aaaah j'ai hâte de voir le résultat final.


Je vais peut-être faire mon voyage d'étude à Bruxelles … :D sérieux ça me plairait trop… par contre faudra peut-être que je trouve un point de chute. Enfin, ils hésitent encore avec Maastricht et
Leuven … (Perso je préfère Bruxelles ^^.) Je m'arrangerais pour aller chez une des collègues de mon père et je prendrai ces tickets qui durent plusieurs jours … ça se sera marrant. On nous parle
otujours de pleind e truc en wallonie et Bruxelles et on les voit pas je trouve ça dommage.


Super pour ton exam en tout cas…  Ça prouve bien que même sous-pression tu restes la meilleure.

Tayiam 27/02/2012 16:34



Bruxelles, j'aime beaucoup cette ville aussi. je m'y sens chez moi. (Oui bon, c'est chez moi, je sais, mais je m'y sens vraiment bien, quoi).



Gabycoloc 20/02/2012 18:00


16 wouah … trop forte Tayiam ^^. hihi en effet le bus 36 schuman, il est passé ?

Tayiam 27/02/2012 16:33



Hin hin ! Ouais, trop forte ! :-D



Chéri-Chou 20/02/2012 16:16


Elle attendait pas le tram mais le 36 Schuman, celui qui passe dans 10 minutes ;-p


Moi je suis sur que c'était une caméra caché.


Et ma super Choupinouchette à eu 16/20 a son exam parcekeclamailleur.

Tayiam 27/02/2012 16:33



Ouais, je suis sûre aussi qu'il devait y avoir une caméra... C'est pas possible autrement ! ^^



Missbavarde 16/02/2012 10:09


bah dis donc il t'en arrive des trucs drôles quand t'attends le tram toi !! en plus tu as tout retenu chapeau !!

Tayiam 27/02/2012 16:33



Oh, j'ai retranscrit ce dont je me souvenais, surtout, hein ! ;-)



Gabycoloc 15/02/2012 15:51


je croise les doigts pour ton exam, en tout cas surréaliste la scène ça m'aurait mis extrèmement mal à l'aise.

Tayiam 27/02/2012 16:32



Non, en fait, c'était plutôt drôle. Et touchant.