En direct de Teneriffe - Part One

Publié le par Tayiam

Petit dialogue entre mon pied droit et mon pied gauche, à la sortie de l'avion, vendredi matin : 


Pied gauche : Ah ! Enfin, on peut bouger ! 

Pied droit : Oui, ça fait du bien de s'étirer un peu. On était fort à l'étroit, non ? 

Pied gauche : Oui, enfin, ne nous plaignons pas trop. Les genoux, au-dessus, ont encore moins apprécié le voyage. Enfin, c'est ce que je crois comprendre des signaux qu'ils m'ont envoyés. 

Pied droit : J'ai cru comprendre aussi. Bon, c'est bien, elle nous a bien dégourdis, on a reçu une bonne dose de sang frais. On peut peut-être s'arrêter, non ? Qu'en penses-tu ?

Pied gauche : J'avoue qu'elle abuse, là. Elle croit vraiment qu'on va marcher après avoir passé CINQ heures coincés entre des genoux râleurs et l'arrière d'un fauteuil aussi dur qu'inconfortable ?

Pied droit : On dirait bien, ouais. Je viens de demander aux yeux de me transmettre un rapport. Elle a l'intention de traverser tout le terminal, et le couloir a l'air vachement long. Que fait-on ? On va quand même pas se laisser faire ?

Pied gauche : Héhé ! Hors de question de se laisser faire. On va lui balancer quelques picotements bien sentis dans le mollet. Elle va s'arrêter illico presto, crois-moi ! 

Pied droit : OK. Je te suis. 

(...)

Pied droit : Euh, c'est moi ou elle n'en a rien à fiche ?

Pied gauche : Mmh... J'avoue que ça n'a pas l'air méga efficace. Elle marche juste comme un canard et à part appuyer plus fort sur le petit orteil, ça ne change pas grand chose pour nous...

Pied droit : Tu viens de me donner une idée ! Si on lui filait une cloque au petit orteil, elle s'arrêterait, non ? 

Pied gauche : Bonne idée ! Vas-y fais-le toi. Je lui en ai fait une, il  a moins d'une semaine. Ca risque de paraître suspect, non ?

Pied droit : En avant, cloque au petit orteil commandée ! 

(...)

Pied droit : La conne, elle ralentit pas. Nanmého ! J'ai pas envie de marcher, là... Elle veut vraiment pas compendre ?

Pied gauche : Ok ! Je prends la relève : cloque au petit orteil gauche commandée aussi. 

Pied droit : Ah, elle s'arrête. Elle va s'asseoir ? Tu veux pas demander un rapport aux yeux ? C'est moi qui l'ai fait là tout-de-suite. 

Pied gauche : C'est comme si c'était fait. Il semble que le couloir soit passé. Elle est dans une grande salle. Y a plein de valises qu'elle regarde intensément... 

Pied droit : Elle va pas rester plantée là longtemps, quand même ?

Pied gauche : Le cerveau a l'air partagé. Il a le souvenir de longues attentes devant une file de valise... Ah ! Bonne nouvelle, elle s'est emparée d'un sac. Et le gars qui l'accompagne a pris un autre sac. Ca y est, ils avancent ! 

Pied droit : Je te rappelle qu'on n'a pas envie qu'elle avance mais qu'elle s'arrête et s'asseye !

Pied gauche : Ah, oui, c'est vrai. Mais quand elle marche, finalement, c'est moins pire que quand elle reste debout sans bouger... On arrête les picotements, hein, dis ?

Pied droit : Mmmh... J'en sais rien. Je veux me reposer moi ! 

(...)

Pied droit : Ah, non mais ça va bien. Qu'est-ce qu'elle fait, maintenant ? 

Pied gauche : Elle fait une file devant un guichet. Il y a des dessins de voitures. 

Pied droit : Tu as raison : quand elle ne bouge pas, c'est pire ! Passons aux choses séreuses. Elle va comprendre de quel bois on se chauffe ! Allez, picotements maximum !!!

 

 

Pendant ce temps, j'attendais que le monsieur nous file les clefs de la voiture de location pour nous rendre le plus vite possible à nore résidence, bien consciente que mes pieds avaient moyennement apprécié le voyage en avion...

Commenter cet article

MissBavarde 22/03/2012 21:44


excellent cet article j'aime bien :)

Gabycoloc 22/03/2012 07:35


hihi : morte de rire en lisant la conversation de fou de tes pieds ;) Bonne façon de raconter que de changer le point de vue ;) Tu t'es bien amusée sinon ? … en dehors du voyage bien sûr ^^.